Un troisième Parc à Disneyland Paris ?

L’arrivée d’un troisième Parc à Disneyland Paris est toujours d’actualité. Toutefois, la première destination touristique européenne va devoir remplir quelques conditions pour arriver au bout de ce projet ambitieux !

12731914


L’année 2036 comme année butoir pour la réalisation du troisième Parcs à thèmes !

Comme le stipule la convention signée en 1987, contrat conclu entre l’Etat, la région, le département, la RATP, l’aménageur public EpaFrance et Euro Disney SAS pour une période initiale de trente ans, la réalisation d’un troisième Parc à thèmes à Disneyland Paris est toujours bel et bien d’actualité.

YNINUPI6CR4MO45AMU277PWGYM

Signature de la convention entre l’État français et The Walt Disney Company en 1987.

Alors que le dernier avenant signé en septembre 2010, qui prolongeait la convention jusqu’en 2030 au lieu de 2017, et permettait notamment au Parc parisien d’envisager la construction d’un troisième Parc jusqu’en 2026, un nouveau va prochainement être paraphé pour donner lieu à une nouvelle prolongation de cette convention jusqu’en 2040. Cette signature va ainsi permettre la possibilité de réaliser ce troisième Parc jusqu’en 2036.

Disneyland Paris va devoir améliorer son affluence pour concrétiser ce projet !

Ce troisième Parc à thèmes devrait s’établir sur un site non utilisés de l’Érable, qui est situé à l’est du boulevard circulaire, sur les territoires de Magny-le-Hongre et Bailly-Romainvilliers. Selon l’avenant, si d’ici le 24 mars 2036 Euro Disney SAS ou son cessionnaire n’a pas « demandé l’inclusion dans un programme détaillé correspondant à la réalisation d’une troisième attraction touristique majeure », ces terrains pourront être revendus. Toutefois, ce texte pourra à nouveau être modifié d’ici 2036.

Terrain 1

Terrain du troisième Parc à thèmes. ©Hello Disneyland

Effectivement, un nouvel avenant pourra être paraphé « jusqu’à la date à laquelle un seuil d’au moins 22 millions de Visiteurs annuels aura été atteint par les deux Parcs existants ». Actuellement, Disneyland Paris atteint la barre de 15 millions de Visiteurs. L’avenant stipule également qu’en cas d’augmentation de l’affluence, « la réalisation de cette troisième attraction majeure devra être prévue dans un programme détaillé, signé au plus tard le 23 mars 2040 ».

top-25-parc-de-loisirs-2018

2018 AECOM and TEA Theme Index and Museum Index Report.

Un projet qui ne convient pas à tout le monde dans la région. En effet, certaines personnes s’inquiètent de ce développement, comme par exemple à Magny-le-Hongre. Didier Pasquier, l’un des candidats aux municipales et ancien adjoint au Maire sortant estime que l’arrivée de ce troisième Parc à thèmes de Disneyland Paris couperait tout simplement la ville en deux. Il se confie au site actu.fr « Nous devons minimiser l’impact sur la ville et le mieux serait de trouver un autre endroit ».

1

Vue aérienne de Magny-le-Hongre.

Le mardi 27 février 2018 Disney a annoncé un plan de développement pluriannuel d’envergure pour le Parc parisien, avec notamment l’arrivée de 3 nouveaux Lands, sur Marvel, La Reine des Neiges et Star Wars, dans le Walt Disney Studios Park. Cette extension va ainsi permettre à Disneyland Paris d’améliorer son affluence et de se diriger vers la concrétisation de ses autres futurs projets.

IMAGE_DLP Announcement_Feb 27 2018

Concept Art sur l’extension future du Walt Disney Studios Park.

Un nouveau délai de 10 ans qui concerne d’autres enjeux d’Euro Disney SAS !

En dehors de l’arrivée de ce troisième Parc à thèmes à Disneyland Paris, l’allongement de ce délai « vise à accompagner le développement touristique d’Euro Disney SAS qui a annoncé un investissement de 2 milliards d’euros » ainsi que « le développement urbain pour la construction de 1.800 logements supplémentaires et 250 unités de résidence, initialement prévus dans des secteurs hors du périmètre Disney, ainsi que 450 logements spécifiques supplémentaires dédiés aux employés de la destination ».

macroniger

Rencontre entre Emmanuel Macron et Robert A. Iger au Palais de l’Elysée.

Cette prolongation de la convention de 2030 à 2040 va aussi permettre la réalisation d’une aile est de Villages Nature Paris avant l’année 2030. Cet énième report de délai permet ainsi à The Walt Disney Company de conserver un certain rythme d’investissement régulier sur le territoire.

 

À propos de Philippe Chauvin

Je suis Chauvin Philippe, j'ai 27 ans et je suis diplômé en communication (journalisme) de la HEPH Condorcet à Marcinelle (Charleroi, Belgique).

Publié le février 18, 2020, dans Actualité Disneyland Paris, Parcs disney. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :